Accueil / Financement / Le CrowFunding, solution de secours ou solution miracle?
bien utiliser le crowdfunding

Le CrowFunding, solution de secours ou solution miracle?

 

J’étais en plein écriture d’un article sur le CrowdMarketing, quand est arrivé cette reflexion sur le CrowdFunding. Aujourd’hui le CrowdFunding est une forme de financement répandue, notamment suite au succès de MyMajorCompany. Mais le CrowdFunding est-il vraiment applicable aux entrepreneurs? Et si oui, sous quelles conditions?

 

 

 

Le CrowdFunding: Principe

Pour ceux qui ne connaitraient pas le principe du CrowdFunding, il s’agit, plutôt que de faire appel à un ou plusieurs investisseurs ayant des moyens conséquents, de faire appel à une multitude de personnes donnant de petits montants. La base est donc de faire appel à plus de personnes pour atteindre la même somme finale.

Autant pour des projets tels que les projets musicaux, voires des projets littéraires, le CrowdFunding apparait pertinant (ce sont les futurs consommateurs qui financent le produit et ils en feront sans doute eux-même la publicité) il me semble que pour un projet entrepreneurial il ne soit pas pertinant dans tous les cas.

Le CrowdFunding: un décalage

La principale différence entre un projet musical, littéraire, et un projet entrepreneurial est son évolution. En effet, une chanson ainsi qu’un livre resteront toujours les mêmes. Une entreprise a elle besoin d’une évolution et d’une adaptation constante. Et c’est là que le CrowdFunding pèche à mon sens en n’apportant pas ce suivit très appréciable, au moins durant les premières années de l’entreprise.

C’est un bon moyen de réunir une somme d’argent, mais ce que peut apporter un business angel ou bien un investisseur chevronné en termes d’expérience et de conseils, le crowdfunding ne le peut pas. Or c’est bien sur ces « à côtés » que l’entrepreneur doit insister. Personne n’est, et ne peut se dire, expert en tout. Il faut pouvoir être épaulé sur les sujets que l’on ne maitrise pas.

Or un investisseur vous épaulera, et ce gratuitement là où le CrowdFunding vous amènera à demander une aide extérieure, aide qui vous sera facturée. Ainsi il convient de faire son calcul préalable du montant dont vous avez besoin en intégrant ces paramètres si jamais vous tenez vraiment à faire appel uniquement à ce type de financement. Et si vous augmentez votre besoin, votre projet sera moins intéressant.

Le CrowdFunding: Une solution annexe

Cependant, le CrowdFunding peut être une solution annexe de financement qui représentera une part seulement de votre levée de fonds. D’une cela permet de profiter de cette levée d’argent tout en ayant aussi des personnes à vos côtés, et ensuite le CrowdFunding est souvent assez limité en terme de montant. En effet, les montants ne peuvent bien souvent excéder 100 000 euros.

Ainsi, il s’agit à mon sens d’une potentielle source de fonds supplémentaires, et non une façon unique de financer son projet.

 

En conclusion, je trouve le CrowdFunding interessant lorsque l’entrepreneur est déjà un minimum installé dans le sens où ses processus sont déjà en place. Le crowdfunding apparait comme une solution pour ceux qui veulent augmenter le montant des fonds levés mais ne constitue pas un moyen de financement unique à part entière.

Il convient donc de bien peser le pour et le contre lorsque vous souhaitez faire appel à ce type de financement, et de bien étudier tous les paramètres à prendre en compte.

 

PS: Si des lecteurs ont, ou pensent faire appel au Crowdfunding pour financer leur projet, je serai enchanté de discuter avec vous des raisons pour lesquelles vous l’avez/souhaitez le faire, et des points positifs et négatifs qui sont apparus.

 

Credit Photo: http://www.photo-libre.com

Regardez aussi

Financer son projet apport personnel

Financer son projet d’entreprise: L’apport personnel

La recherche de financement (apport personnel ou bien prêt bancaire) est une des étapes incontournable …

11 commentaires

  1. Je suis étonné de n’avoir pas entendu parler de cela auparavant! Une bonne solution de financement annexe

    • Je suis heureux d’avoir pus vous informer sur ce mode de financement alors!
      Au plaisir de vous revoir ici!

    • devillersroland@gmail.com

      Bonjour,outre atlantique cela fait bien des années qu’existe le « crowdfunding » alors qu’ici en Belgique il y a peu même une directrice de banque (ING) m’a affirmer je cite » » mais monsieur cela n’existe pas ce  » crowdfunding » qu’est ce que vous me raconter la cela n’existe qu’au cinéma, j’ai vite changer de banque,
      sig. devillers

  2. Le crowdfunding a vraiment le vent en poupe dans de nombreux domaines ! Musique, films, sites web, entreprises… C’est vraiment une excellente solution brillamment présentée dans ton article.

    Merci pour son partage !
    Jessica

  3. Bonjour,certes le crowdfunding n’est pas la panacée,toutefois quand un particulier s’adresse aux structures officiels,un porteur de projet doit pouvoir déposer minimum la moitié du montant qu’il demande
    tant à l’ADIE en France que chez nous en Belgique et quel
    dictature administrative l’on doit accepter de subir
    alors NON NON MERCI, je n’ai qu’une seule réponse et c’est
    AU SECOURS AU SECOURS,mais c’est vrai qu’il faut bien justifié le confortable salaire de tout les fonctionnaires
    moi à tort ou pas j’ai décider ce qui est lisible sur
    belgian fire services gmail.com, publier le 05/02/2013
    vos commentaires sont le bien venu
    signé, devillers

  4. Je n’avais jamais pensé à cette solution comme financement, c’est une idée pertinente. Pour certains, c’est en plus un moteur complémentaire, puisque des observateurs extérieurs sont présents, souvent le petit prêteur même s’il investit peu est bien plus regardant que le gros investisseurs qui lui ne s’attarde que sur le résultat.
    Maintenant comme vous le soulignez, je pense aussi que c’est intéressant en complément et pas en solution unique.

  5. Isabella K. Noel

    Nous connaissons bien les difficultés et les limites imposées par la législation en France quant aux activités de crowdfunding (cadre de l’appel public à l’épargne lorsque de 99 investisseurs sur un même projet, agrément de la banque de France ou adossement à un établissement bancaire pour faire du prêt entre particuliers, etc.), mais qu’en est il exactement de l’autre coté de l’Atlantique ?

  6. devillersroland@gmail.com

    Bonjour,certes le  » crowdfunding » est une approche qui autorise les premières démarches et un début d’activités
    toutefois,il faut savoir que bien des plate-forme s’autorise à s’auto-proclamer «  » EXPERT » » en sélections de projet et n’en retienne bien souvent que TRÈS TRÈS TRÈS peu,ou alors place de tel limite que peu de chance d’obtention des fonds demander
    lire svp, Belgian fire services
    pour le reste tant en France qu’en Belgique ,bien sur il existe bien des structures d’aides à la création d’entreprise mais ce qui n’est JAMAIS mentionner c’est qu’un porteur de projet doit apporter minimum la moitié du montant demander
    vos réponses et ou commentaires sont le bien venu
    bien à vous tous (tes)
    sig. devillers

  7. Quelle belle information comme j’ai déjà fait ce Crowdfunding pour ma petite entreprise et j’étais vraiment très satisfait mais maintenant je ne souhaite plus le refaire… La vie n’est pas toujours si simple
    Merci beaucoup d’avoir nous donné ces conseils.

    • Bonjour Manu,

      Merci pour ce commentaire. Pourquoi vous ne souhaitez pas faire de crowdfunding une nouvelle fois si vous en aviez été satisfait la première fois? Je suis très curieux d’obtenir votre feedback sur cette expérience!

      Cordialement,
      Henri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *