Accueil / Projet / Vous avez un nouveau projet? Lancez-vous!

Vous avez un nouveau projet? Lancez-vous!

Vous voulez lancer votre projet mais vous n’êtes pas encore sûr de sa réussite future? Cet article devrait vous intéresser.

Il s’agit ici de démontrer que le meilleur moyen de faire de son projet une réussite est bien souvent de faire simple: vous lancer. En effet, faire des études de marché préalables et des business plans n’est pas dans tous les cas un impératif et ne garantie pas la réussite future de votre projet. Parfois il vaut mieux se lancer directement, et tester sur le terrain.

 

Se lancer rends votre projet plus fort

Tout d’abord, ce qu’il faut savoir c’est qu’il est aujourd’hui de plus en plus difficile de prédire les évolutions économiques et les évolutions sociétales qui conduiront les évolutions des différents marchés. Il y a beaucoup d’informations disponibles, beaucoup d’opinions contraires et donc peu de chance de se fixer sur une vision autre que moyenne lorsque l’on fait ces études.

Dans cette optique lancer directement votre projet vous amène une certaine crédibilité s’il fonctionne, et vous donne des informations pertinentes s’il ne fonctionne pas au début. Il faut toujours rester dans l’optique tester, analyser, changer, tester. Cette optique, c’est celle de l’apprentissage, et c’est à mon sens la meilleure manière de fonctionner.

Lorsque l’on regarde de plus près la façon dont les entrepreneurs fonctionnent, on peut remarquer qu’ils sont dans l’action plus que dans la réflexion. Ils ne se contentent pas de penser différemment, ils font différemment. Et ils agissent selon un mode assez simple mais terriblement efficace.

Premièrement ils n’ont pas forcément de but très précis à atteindre. Ils laissent ainsi toute latitude aux changements, ne se ferment pas de porte et donc se créent des opportunités.

Deuxièmement, ils ne sont pas focalisés sur le cash qu’ils doivent dégager. Ils sont bien plus centrés sur le niveau de perte maximum qu’ils sont près à accepter. Cela leur permet de savoir s’ils ont les moyens de continuer, de changer encore pour améliorer ou s’il vaut mieux abandonner le projet. Je ne dis pas qu’ils ne sont pas là pour faire de l’argent, bien au contraire, mais qu’au début ce n’est pas leur unique préoccupation. Ils sont concentrés sur le fait de rendre les choses pérennes et pour se faire, les développer au mieux.

Enfin, et cela devrait être applicable à tous les créateurs d’entreprise, ils ne cherchent pas la meilleure des solutions, mais se contentent des solutions qui fonctionnent même si elles ne sont pas optimales. Cela est, je pense le conseil le plus important. Même si cela parait potentiellement contre-productif, toujours chercher à mettre en place la meilleure solution est contre productif lorsque l’entreprise est en phase de lancement. En effet, dans tous les cas votre projet va changer, il y aura donc des besoins différents, et les solutions optimales d’aujourd’hui ne le seront plus demain. Alors plutôt que de passer du temps à chercher la solution optimale à tout, mieux vaut prendre directement une solution qui fonctionne, quitte à ce qu’elle ne soit pas optimale, et se concentrer sur autre chose. Vous gagnez du temps et de la réactivité et c’est ce qui fera de votre projet une réussite.

 

Comment faire pour se lancer directement

Nous allons ici nous concentrer sur la réalisation en tant que tel, partie qui sera plus concrète que la précédente.

Pour pouvoir vous lancer, sans forcément de moyens, sans forcément des ressources illimitées à disposition, gardez en tête six points importants.

1 – Utilisez ce que vous avez

Ne cherchez pas forcément à obtenir des financements tout de suite, des experts, ou tout autre chose que vous n’avez pas sous la main. Commencez avec ce que vous pouvez obtenir tout de suite et ce que vous savez faire ou pouvez faire.

Il s’agit ici de ne pas perdre de temps à chercher les choses. Faites avec les moyens du bord, et lancez-vous. Si vous ne le faites pas, les choses que vous n’avez pas resteront des obstacles au lancement de votre projet et au mieux vous ralentiront, au pire vous donneront l’excuse de ne jamais vous lancer.

 

2 – Ne bloquez que ce dont vous avez besoin dans l’immédiat.

Ne cherchez pas à obtenir plus que ce dont vous avez besoin tout de suite. Développez votre projet phase par phase et ne cherchez de nouveaux financements que lorsqu’une nouvelle phase se présente.

En effet, obtenir des financements est souvent long, et les investisseurs seront plus enclins à débloquer un financement en plusieurs parties qu’en une seule. Le risque est moins grand pour eux, pour vous aussi, et vous prouvez à chaque étape la viabilité de votre projet. Vous obtiendrez donc potentiellement plus vite vos financements futurs, et vous développez votre projet quant bien même vous n’auriez pas tous les financements nécessaires du début à la fin.

 

3 – Sachez quelles sont vos pertes maximum

Gardez en tête qu’il se peut que votre projet ne soit jamais rentable, que votre produit ne se vende pas etc. Dans tous les cas, gardez toujours à l’esprit la perte maximum que vous êtes prêt à accepter, et arrêtez votre projet si vous arrivez à cette limite.

Ne vous dites pas que si vous en mettiez plus ça marcherait, il se peut que oui, il se peut que non. Tenez vous en à votre feuille de route. Dans le cas contraire vous entrez dans la même spirale qu’un joueur de casino perdant, pensant se refaire à chaque fois en misant plus mais qui ne fait que s’enfoncer un peu plus chaque fois.

 

4 – Entourez vous de personnes impliquées

Gardez autour de vos des personnes impliquées dans votre projet. Quand je dis des personnes impliquées je parle des personnes qui apporteront plus à votre projet car elles y croient. Vous rencontrerez trois types de personnes qu’il convient d’identifier: celles qui feront vivre votre projet et qui veulent le voir aboutir, celles qui resteront indifférentes au devenir de votre projet, et celles qui feront en sorte qu’il ne voit pas le jour.

Tâchez donc d’identifier et de ne vous entourer que des personnes de la première catégorie. Dans le cas contraire, la réussite de votre projet pourrait être mise à mal.

 

5 – Gardez toujours un regard business

Ne vous laissez pas gagner par trop de sentimentalisme. Votre projet doit apporter quelque chose, doit au final rapporter de l’argent et vous contenter vous.

Tant que vous n’en avez pas les moyens, gardez à l’esprit que vous faites du business, qu’il se peut que ça rate, et que votre vie n’en dépendra pas. Un échec est toujours possible, mais se relever d’un échec est aussi possible. Alors si le projet stagne, si vous arrivez à votre perte limite, arrêtez.

 

6 – Ne soyez pas trop optimiste

Ne voyez pas trop grand, trop vite. Les choses doivent être vues au jour le jour. Votre entreprise est encore en lancement et donc fragile. Concentrez vous sur vos acquis et avancer pas à pas. Si les choses vont mieux que prévu tant mieux, capitalisez dessus, mais il est possible que les choses deviennent plus difficiles le lendemain alors ne relâchez pas vos efforts. Un excès d’optimisme peut vous faire ralentir le rythme et donc mener à l’échec.

 

En conclusion, le meilleur moyen de réussir votre projet est de vous lancer. On a vu beaucoup de projets parfaits sur le papier qui dans la réalité n’ont pas fonctionné. Ne cherchez plus d’excuse pour ne pas vous lancer. Commencez potentiellement petit, grandissez petit à petit. Testez, analysez, changez, apprenez, et re-testez.

J’espère que cet article vous aura donné envie de vous lancer et qu’il vous aura un tant soit peu aidé. N’hésitez pas à poser des questions en commentant, j’y répondrai avec plaisir.

Crédit-photo: http://www.photo-libre.fr 

Regardez aussi

Comment définir un BON objectif pour votre entreprise

Lors de la création et de la gestion d;une entreprise, définir un bon objectif d’entreprise …

Bonne nouvelle: c’est la reprise!

Comme vous l’avez sans doute vu, ce blog n’a pas été mis à jour depuis …

19 commentaires

  1. Se lancer est essentiel, ça permet de voir rapidement si son projet est viable, et petit à petit on surmonte les étapes. Trop de personnes ne tentent rien de peur d’échouer.

  2. « Parfois il vaut mieux se lancer directement, et tester sur le terrain. »

    C’est une thèse qui est de plus en plus appliquée lors de lancement de startup. Il faut lancer le site Internet avant qu’il ne soit complètement terminé pour réunir les conseils ou autres critiques de vos clients. Le service doit quand même être viable mais l’important est d’être présent quitte ensuite à corriger la trajectoire.

  3. Votre article est plein de bons conseils que tout le monde devrait suivre. Et tout ça tout en restant réaliste pour ne pas se bercer d’illusion. Merci.

  4. La peur de l’echec est le premier facteur qui empêche les jeunes a se lancer dans l’aventure. Il faut changer nos idéologies et donner envie aux nouvelles générations de prendre des risque.

  5. excellent article !!
    des conseils intéressants et motivants …il est vrai que le plus dur est de se lancer … pour moi la meilleur chose qu’on doit faire pour vaincre cette peur c’est de Voyager ; après on pourrait se lancer dans la vie en générale pour faire des projets , réaliser ses rêves…etc.

  6. Vraiment cet article est d’une rare pertinence !

    Culturellement, notre système nous impose de tout analysé, explicité alors que tout ne peut l’être.. Cela enferme souvent les porteurs de projets dans des rails qui empêche de tester et de se remettre en questions au fil du temps alors que tout évolue tellement vite..

    En bref « Trop d’information tue l’information »

  7. Tous le monde veut avoir son propre projet et réaliser son rêve, parfois le manque de moyen va retarder le projet et surtout l’opinion de vote entourage sur votre projet.Il faut tous simplement essayer, ça passe ou ça casse c’est al vie !

  8. Se lancer dans un nouveau projet peut à première vue paraître très ambitieux. Cependant, comme vous l’avez dit dans votre article du 08 janvier, il faut aussi savoir renoncer à ses projets quelques fois.

  9. Très souvent négligée par le porteur de projet, l’étude de marché constitue le préalable indispensable à toute création d’entreprise. Et si les créateurs bâclent souvent cette étape, c’est qu’ils n’en maîtrisent pas forcément le contenu. Parfois, ils la réalisent même sommairement sans le savoir. Vous devez donc bien connaître les objectifs de ce document, son contenu et les modalités pratiques permettant sa réalisation.

  10. Merci pour l’article, il est vraiment intéressant.
    A mon avis, il faut se se pencher sur l’étude exhaustive de tout ce qui poura influencer le business le près ou de loin ,c’est ça notre sûreté ,une fois ceci est fait et on est convaincu il faut passer à l’action et entreprendre, car nous sommes toujours dans une course contre la montre: il ne faut pas hésiter lorsque tout est clair et on a une vraie intention de faire ceci ou cela.

  11. Je suis tout à fait d’accord avec la plupart des points rédigés ci-dessus. Pour le fait de ne pas trop être optimiste un peu plus mitigé tout de même. D’un côté il faut être optimise (selon moi) pour gagner en motivation tout en restant d’un autre côté pessimiste afin de ne pas perdre de la motivation si on atteint pas tout les objectifs fixés au départ. Par contre, tout le reste de l’article me fait très plaisir. Notamment sur le fait que tu conseille de ne pas attendre des tonnes et des tonnes de financements qui bloquent la plupart des personnes qui désirent se lancer.

  12. Je viens de lire votre article, comme je suis un nouvel entrepreneur et j’aurai un projet à réaliser l’année prochaine, j’avais pensé à trouver un financement mais là je ne souhaite pas car vous m’avez donné une meilleure information et conseils.
    Pour commencer, c’est qu’faut utiliser ce que j’ai déjà
    Un grand merci à vous.

  13. Bonjour,

    Si vous avez une idée de création je vous recommande d’utiliser notre outil d’évaluation de projet qui vous permettra d’obtenir les forces et les faiblesses de votre idée mais aussi les points d’améliorations.

    Cet outil gratuit est disponible à cette adresse :

    http://www.creer-mon-business-plan.fr/evaluation-de-projet

  14. Je tiens à vous remercier pour cette article. Je souhaite réaliser un projet dans l’année ou l’année prochaine, vos conseils vont beaucoup m’aider. J’ai bien fait de ne pas me précipiter et prendre le temps de bien me renseigner.
    Merci pour le partage.
    Cordialement.

  15. Je suis entrain de réfléchir actuellement pour pouvoir créer mon entreprise. Cependant, je prends le temps de me fixer des objectifs et surtout bien déterminer les avantages et les inconvénients.
    Je pense que tout vos conseils vont bien m’aider.
    Cordialement

    • Je suis heureux que mes articles puissent vous aider dans votre création.

      A bientôt pour de nouveaux articles qui je l’espère vous aideront à l’avenir!

  16. Ce que j’apprécie plus sur les articles qui ne manquent pas de panache de ce genre c’est que ceux ou celles qui le lisent en envie de se surpasser avec le projet qu’ils (elles) ont en tête. Je pense que le dernier critère est à traiter sérieusement ! Il faut commencer petit à petit et ne pas trop viser haut au risque de tomber et de se faire mal !

  17. Article vraiment très intéressant!
    Merci pour le partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *